Handicap

Dans la rubrique : Article

L’approche psychanalytique du handicap vient questionner la manière dont est investi le handicap par le parent, par l’enfant, que cela relève du traumatisme, de la honte, d’un fantasme de transmission généalogique ou encore d’un déni… Aussi, quel rapport peut-on considérer entre le handicap et la réalité psychique, la subjectivité ? Que peut la psychanalyse dans de tels contextes ? Et qu’est-ce que l’expérience de l’approche du handicap apporte à la psychanalyse ?

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Avec E. Plaisance, P. Garouste, F. Corman, D. Maurice, P. Abily et S. Jouët, C. Desaubry, G. Djénati , P. Devin.

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Quel est le rôle de l'art et de l'expression artistique dans les lieux de vie et les dispositifs de soin s'adressant aux personnes en situation de handicap à tous les âges de la vie ? Comment le handicap apparaît-il dans différents domaines artistiques : littérature, arts plastiques, danse, théâtre, cinéma ? Que nous enseigne l'art des personnes handicapées quant aux processus de création ? Les pratiques artistiques dans les institutions sont-elles un moyen de modifier les représentations sociales souvent dévalorisantes et stigmatisantes suscitées par le handicap ? Quel est le statut de l'artiste handicapé ? Cet ouvrage témoigne du rapprochement actuel entre le monde de l'art et celui du handicap. En effet, la plupart des institutions, aussi bien pour enfants que pour adultes, proposent des activités artistiques aux usagers, afin de développer le lien à la culture des personnes en situation de handicap, que ce soit sous forme d'ateliers ou de visites aux musées. Parallèlement, le monde de l'art s'intéresse de plus en plus au monde du handicap, d'une part parce que les œuvres d'artistes handicapés sont de plus en plus reconnues et d'autre part parce que les musées font un très grand effort pour recevoir un public de visiteurs handicapés. Artistes, spécialistes de l'art et professionnels du soin explorent ici ce que le handicap apporte à l'art et ce que l'art apporte au handicap.

Dans la rubrique : Article

Hors du champ de la psychiatrie, des structures associatives proposent un accompagnement thérapeutique alternatif aux personnes souffrant de troubles psychiques, afin de favoriser la création de liens sociaux. Aperçu de ce type de prise en charge alliant un cadre dénué d’enjeux médicaux et la pratique des arts plastiques.

Dans la rubrique : Article

L’expérience du handicap, comme celle de la migration, suppose un mouvement entre un monde connu et un monde inconnu. Ce qui met en jeu les problématiques psychiques du sujet, tant dans son histoire individuelle que familiale ou dans ses modalités relationnelles. Le récit de vie de M. K., rencontré dans le cadre d’un Groupement pour l’insertion des personnes handicapées physiques, offre un terrain de réflexion et l’occasion de mesurer combien le sujet peut avoir à lutter pour tenter de conserver une intégrité psychique mise à mal par la réalité.

Test alt

Dans la rubrique : Lire

« Henri avait 101 ans. Il vivait jusqu’à peu dans une maison construite dans les années 1950 au Croisic. C’était un bel homme digne, qui soignait son allure, même s’il était peu autonome dans la vie quotidienne et pour assurer sa propre sécurité. Henri ne voulait pas aller en établissement pour personnes âgées dépendantes. Il a menacé de se suicider, a déjà fait une tentative. Ses enfants, Éric et sa sœur, se sont relayés pour s’en occuper, à domicile. Depuis des années. Ils sont en France plusieurs millions, ceux qu’on appelle les « aidants familiaux ». Discrets, parfois tristes, parfois avec de l’énergie pour quatre ; forts et fragiles. Nécessaires et insuffisants. Présents. » J.-Y. B. S’appuyant sur dix ans de recherches, dans le cadre du CEDIAS-CREAHI, Jean-Yves Barreyre analyse les configurations sociales de vulnérabilité des « perdus de vue » de la République sociale : jeunes dits « incasables », familles avec un enfant autiste ou polyhandicapé, avec un parent atteint de la maladie d’Alzheimer, adultes handicapés mis à l’écart dans les milieux « ordinaires » de vie, personnes vivant après un traumatisme crânien. Il montre que l’insuffisance constitutive de l’être humain, en se revendiquant comme telle, fonde le lien social comme une nécessité réciproque de vivre et de travailler ensemble.

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Déficience mentale, handicap moteur, autisme, trisomie... le handicap génère des manifestations cliniques souvent mal connues. Et le clinicien est confronté à des patients présentant des formes diverses de psychopathologie liées au handicap : déficience visuelle et autonomie, troubles de l’attachement, place dans la fratrie pour un enfant déficient intellectuel, troubles anxieux chez un adulte trisomique... Comment comprendre ces pathologies spécifiques ? Comment accompagner ces patients en souffrance ? A travers 13 cas cliniques exemplaires, les auteurs – universitaires, psychologues – proposent une vue d’ensemble sur la psychologie clinique du handicap. Pas à pas, nous suivons le travail du clinicien : de l’observation au diagnostic, des premiers entretiens à l’indication du traitement. Outil de travail pédagogique et pratique, ce livre est destiné aux étudiants, cliniciens et professionnels confrontés à ces situations. Description de cas, analyses et recommandations en font un guide pratique et concret. Un ouvrage novateur et une problématique qui intéresse de plus en plus de cliniciens.

Dans la rubrique : Article

Si l’objectif de cette recherche était d’établir l’existence d’une conséquence directe entre la malformation faciale de jeunes enfants et leur retrait relationnel, les résultats obtenus ne semblent pas aussi tranchés. Les symptômes sont bien là, mais les causes de leur apparition sont plus complexes. Cette recherche met en évidence l’importance de la relation clinique qui permet d’approfondir la compréhension de chaque situation au-delà de ce que les chiffres peuvent en dire.

Test alt

Dans la rubrique : Lire

« Il n'existe pas une sexualité spécifique aux personnes en situation de handicap ou de vulnérabilité », s'indigne Jean-Luc Letellier. Leur vie affective et sexuelle pose, dans notre pays, un problème de maltraitance généralisé. Une maltraitance active ou « en creux » surtout quand ces personnes doivent vivre en institutions. Partant d'un travail de terrain, d'une longue recherche théorique et de plus de dix années de collaboration avec des éducateurs, psychologues, sexologues et chercheurs en sciences sociales, l'auteur présente les freins qui entravent une reconnaissance de la réalité sexuelle des personnes avec handicap vivant en institutions. Sans un examen honnête de notre propre handicap face à la chose sexuelle, mais également sans le courage de remettre en cause certains dogmes même labélisés, aucune recommandation ou méthodologie la plus professionnelle soit-elle ne fera évoluer une situation de double peine, où la privation de l'accès au plaisir - que rien en soi n'entrave potentiellement - vient s'ajouter aux nombreuses difficultés d'accès à une véritable vie citoyenne pour les personnes vulnérables. Cet ouvrage ouvre des pistes, hors de tout dogmatisme, pour un accompagnement qui prend véritablement en compte cette dimension des personnes. S'inscrivant dans les réalités institutionnelles et sociales actuelles, il propose un soutien pratique, méthodologique et éthique à tous ceux qui ont le désir et la volonté de ne pas en rester là.

Dans la rubrique : Article

Parmi les quelques programmes de remédiation cognitive existants, certains ont recours à une passation assistée par ordinateur. Cogmed en fait partie et cible plus particulièrement la mémoire de travail. Il comporte trois outils adaptés en fonction de l’âge, et nécessite un investissement personnel important de la part des personnes qui en bénéficient. Présentation, méthodologie et protocole de prise en charge.

Pages

S'abonner à RSS - Handicap

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter