Handicap

Dans la rubrique : Article

Le décès brutal d’un enfant confronte parfois les parents à une décision tragique, celle d’accepter ou non un prélèvement d’organe consécutif à un état de mort encéphalique. Les familles endeuillées sont souvent seules avec leurs interrogations. Comment les parents parviennent-ils à se déterminer ?

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Comment donner sens à un accident corporel ? Surtout lorsqu’il est grave et remet en cause l’intégrité du corps, la personne accidentée, l’entourage et les médecins doivent y mettre des mots, tenter d’expliquer les causes et penser les conséquences pour une vie à reconstruire. Mais au delà des conséquences «pratiques», qu’est-ce qui rend le corps accidenté si insupportable ? L’impact des blessures sur le grand accidenté ouvre un questionnement spécifique : comment éprouver le passage d’un corps «normal» à un corps «différent» ? Comment un individu va-t-il pouvoir concilier deux acceptions de son corps, et donc de lui-même, correspondant à un avant et à un après l’accident ? Ce livre s’attache à décrire et à saisir l’expérience particulière de l’accident. L’enjeu est triple : élaborer un questionnement philosophique sur le corps en situation de handicap accidentel ; replacer ce questionnement dans le champ des théories du handicap et des notions d’«identité» et de «reconstruction de soi» ; traiter du corps en tant que support identitaire à la fois «naturel» et «construit», et envisager ainsi de manière renouvelée la question de la représentation et du rapport au corps.

Dans la rubrique : Article

L’enfant porteur de handicap mental occupe une place spécifique au sein de la famille, variable bien entendu selon les cultures. Lorsque certains éléments du traumatisme initial se réactualisent dans le pays d’accueil, le regard des professionnels implique d’autres références, voire d’autres dispositifs accueillant la complexité de la situation. En témoigne le cas de Divin, issu d’une famille migrante, pour lequel un dispositif transculturel s’est avéré nécessaire pour éviter la répétition d’un parcours traumatique.

Dans la rubrique : Article

Qui demande et qui entendre lorsque l’on reçoit des patients cérébro-lésés en pratique libérale ? Contrairement au cadre thérapeutique habituel, il faut se rendre sensible au processus. Comment pallier les défaillances cognitives sans pour autant perdre de vue le nécessaire travail de remaillage et de réappropriation de soi que le patient aura à accomplir ? Comment lui permettre de retrouver cohérence et unité quand une partie de son être est bouleversée ?

Dans la rubrique : Article

Des patients cérébro-lésés peuvent être amenés, dans le cadre de leur suivi psychothérapeutique, à être accompagnés de leurs proches. Et, pour eux aussi, reconnaître la réalité de leur vécu constitue les prémices d’une élaboration qui leur permettra d’atténuer quelque peu leur souffrance psychique.

Dans la rubrique : Article

Un traumatisme crânien débute par une période traumatique, la réanimation, le coma et, parfois, la nécessité d’un geste neurochirurgical. Les troubles cognitifs qui en résultent peuvent constituer un véritable handicap qui perturbera l’interaction du sujet avec son environnement. C’est pourquoi un travail de collaboration entre les équipes médicales de rééducation, les équipes médico-sociales, les psychologues et les psychiatres, est indispensable.

Dans la rubrique : Article

Le sujet dépendant, en situation de handicap moteur, forme avec le soignant une dyade singulière. Si le corps du soignant fait fonction de suppléance du handicap physique, qu’en est-il de son psychisme ? Quels sont les effets de cette utilisation sur ces professionnels intimement convoqués dans cette relation ?

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Un ouvrage pluridisciplinaire sur la communication avec les handicapés. En croisant sciences de l'éducation, psychologie et sociologie, les auteurs définissent les problèmes techniques et sociaux rencontrés par les proches et les professionnels dans les entretiens et les conversations avec des personnes en situation de handicap.

Dans la rubrique : Article

Dans notre contexte sociétal qui promeut d’une manière, semble-t-il, illimitée la notion et le prisme, comment peut-on encore faire consister une dimension clinique dans l’éducation, le soin, l’accompagnement d’enfants et d’adolescents présentés – quand ils ne sont pas représentés – dans le social par le signifiant « handicap » ?

Test alt

Dans la rubrique : Lire

L’ouvrage offre une description poussée des déficiences intellectuelles, basée sur les réalités actuelles comme sur des données historiques et pluriculturelles, tout en apportant au lecteur un ensemble d’informations pratiques. Par cette analyse précise, qui refuse de nier, d’éviter ou de réduire la déficience, l’auteur propose d’entrer dans une réflexion anthropologique et psychologique sur ce sujet dérangeant, y compris sous certains aspects peu abordés tels que la lecture ou la sexualité. Admettre que la déficience se définit comme un écart à la norme ne l’exclut pas de ce qui est humain mais, au contraire, permet de soutenir une position éthique.

Pages

S'abonner à RSS - Handicap

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter