L’évaluation psychologique en contexte judiciaire : déni ou soutien de la subjectivité ?

Le Journal des psychologues n°349

Dossier : journal des psychologues n°349

Extrait du dossier : Les usages de l’évaluation psychologique
Date de parution : Juillet - Août 2017
Rubrique dans le JDP : Dossier
Nombre de mots : 3200

Auteur(s) : Roman Pascal

Présentation

Parmi les pratiques d’évaluation dans lesquelles se trouvent engagés les psychologues, le champ de l’expertise judiciaire occupe une place à part. Face aux enjeux de pouvoir inhérents à cette pratique et aux risques d’instrumentalisation qui la sous-tendent, comment une expertise psychologique judiciaire peut-elle contribuer au soutien de la subjectivité du sujet de l’expertise ? Une prise de position clinique, technique ainsi qu’éthique et politique de la part du psychologue est un prérequis nécessaire.


L'accès à cet article est protégé
Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’évaluation psychologique en contexte judiciaire : déni ou soutien de la subjectivité ?

Pour citer cet article

Roman Pascal  ‘‘L’évaluation psychologique en contexte judiciaire : déni ou soutien de la subjectivité ?‘‘
URL de cet article : https://www.jdpsychologues.fr/article/l-evaluation-psychologique-en-contexte-judiciaire-deni-ou-soutien-de-la-subjectivite

Partage sur les réseaux sociaux

Écrire aux juges et à quelques autres, enjeux, risques et styles
La parole de l’enfant. La vérité sort-elle toujours de la bouche des enfants ? La parole de l’enfant. La vérité sort-elle toujours de la bouche des enfants ?

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter