Culture

Dans la rubrique : Article

Après un bref rappel du contexte de la protection de l’enfance en Nouvelle‑Calédonie, les auteurs nous font part ici de leurs observations issues d’une expérimentation d’un groupe de parole à visée psychosociothérapeutique auprès d’adolescents délinquants. Intégrant les dimensions d’appartenances sociales et générationnelles et se déroulant dans un espace culturellement marqué, ce groupe se veut comme un palier dans le long parcours de prise en charge du jeune.

Dans la rubrique : Article

Dans quelles mesures un processus d’acculturation est-il à l’œuvre chez des mineurs isolés étrangers s’agissant de l’acte de se nourrir ? À la lumière de quelques vignettes cliniques, l’auteure présente des éléments de réponse s’étayant sur ses observations au sein d’une maison d’enfants à caractère social (mecs), mais aussi sur la prise en compte des dimensions culturelles et individuelles se manifestant durant les repas.

Dans la rubrique : Article

Dans un contexte de migration ou dans une famille culturellement mixte, la culture vient comme élément supplémentaire, un « plus un » complexifiant les relations, les places et les rôles de chacun. C’est sous l’angle d’une répartition d’appartenance et d’une redistribution des places que sont étudiées ici les relations au sein de la fratrie. Réflexions autour de cette multiculturalité familiale à travers deux exemples cliniques.

Dans la rubrique : Article

Non, ce n’est pas une incitation publicitaire. C’est seulement l’expression de la norme dominante implicite relative aux fêtes de fin d’année. Chacun se doit de fêter Noël et la nouvelle année, et à cette occasion d’offrir des cadeaux et de déguster des mets savoureux autour d’une table conviviale qui écarte la solitude. En l’occurrence, voilà des obligations plutôt agréables. Ces traditions remontent bien avant l’ère chrétienne et conjuguent dans la foulée l’espérance liée à la renaissance du soleil lors du solstice d’hiver et le souhait d’éliminer le spleen du passage de l’an et du « temps qui s’en va… Las ! Le temps, non, mais nous nous en allons  » (Ronsard).

Dans la rubrique : Article

Étudier le modèle familial vietnamien, en se basant sur des dessins d’enfants de 8 et 9 ans, c’est la base du travail d’Anne-Laure Lamberton. Il est ici proposé une analyse comparative de dessins de famille, réalisés par un groupe d’enfants vietnamiens d’un côté, et un groupe d’enfants français de l’autre. Les particularités graphiques sont significatives, avec des constantes retrouvées dans chaque groupe. L’auteure offre ici une lecture d’anthropologie culturelle sur la famille vietnamienne, vue à travers les crayons d’enfants. Une famille fondée sur l’esprit communautaire, la piété filiale, l’importance de la maison comme enveloppe du groupe, ainsi que celle de la nourriture et des repas.

Dans la rubrique : Article

Les jeunes errants nous lancent un défi, et ce, dans une indifférence à peine triste… celui de les accompagner à s’inventer un voyage et un pays. C’est le constat que partage avec nous Olivier Douville à l’occasion de la réédition augmentée de son ouvrage De l’adolescence errante. Il livre ici le témoignage de son expérience de psychothérapeute dans le champ de la psychanalyse et de l’anthropologie, cherchant à ouvrir à la métamorphose et s’opposant à la tyrannie de l’identité qui, à l’heure actuelle, infeste nos discours idéologiques.

Dans la rubrique : Article

Un jour, des parents viennent consulter pour leur enfant de huit ans ; l’un des parents a créé une start-up pour inventer un robot voiturier ; « il gardera aussi les clés », me précise-t-il avec un petit sourire. L’enfant, aux yeux cernés sur un visage trop blanc, a sauté une classe, il aurait pu probablement en sauter une autre, et je pense à ce phénomène à la mode, tous ces parents qui imaginent, souvent à tort, que leur enfant est doté de qualités spéciales, qu’il est surdoué. À la fin de la séance, une rêverie affleure : ces enfants en avance, ces bébés trop savants chers à Ferenczi, seraient-il le signal d’une évolution à venir, un futur peuplé d’enfants marchant à six mois et lisant à un an ? L’enfant deviendrait bien plus intelligent que ses parents, au péril d’une hypercompréhension souffrante et au profit d’un retournement ­générationnel.

Dans la rubrique : Article

Deux grandes tendances s’opposent sur l’importance de la culture d’organisation. L’une, centrée sur l’économique, qu’elle soit de référence libérale ou marxiste, considère qu’il faut trouver la meilleure organisation possible en rationalisant au maximum et, par conséquent, l’appliquer partout, quel que soit le lieu. Le poids de la culture est alors négligeable. L’autre, attentive aux différences culturelles, conduit à adapter les modes d’organisation selon les cultures, afin de respecter les us et coutumes locaux des salariés. Le rôle symbolique de la culture est un facteur important du climat, de la bonne marche et de la réussite de l’entreprise, soutenu par la reconnaissance des différences et de leur complémentarité.

Dans la rubrique : Article

Respecter les traditions culturelles de chacun est essentiel, mais quand les usages induisent des troubles graves, intervenir l’est d’autant. Par sa mission humanitaire menée au Tchad, l’auteur témoigne des problèmes de malnutrition aiguë d’enfants et des coutumes liées à ces souffrances. Assurer la mise en place d’un programme de traitement et de prévention passe par la découverte des croyances et logiques de l’« autre », pour permettre une reconnaissance mutuelle et ainsi agir « ensemble ».

Dans la rubrique : Article

En liant intégration et estime de soi, parentalité, filiation et vécu de rejet, ou encore blessures de l’Histoire et inscription de la trace, une recherche clinique dans le champ des problématiques migratoires étudie les paramètres influant sur le passage à l’acte de ces jeunes et réfléchit autrement leur délinquance. Les singularités et différences de chacun sont à souligner pour combattre, par là même, l’exclusion.

Pages

S'abonner à RSS - Culture

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter