Famille

Dans la rubrique : Article

Ce VIe Congrès de l’AIPCF qui s’est tenu sur trois journées et demie a orienté sa réflexion sur le thème du corps qui est une question importante inscrite dans les problématiques cliniques de psychanalystes prenant en charge les couples et les familles.

Dans la rubrique : Article

Les questions relatives à la constitution du lien parent-enfants, à l’élaboration de la filiation psychique, notamment dans les cas de garde partagée, et, plus largement, la notion de parentalité sont au centre de la pratique clinique de Pierre Lévy Soussan au sein de la consultation filiation qu’il dirige à Paris. Si le cadre juridique joue un rôle essentiel dans ces cas de figure, la loi de 2002 sur l’autorité parentale, en introduisant l’égalité de l’autorité parentale entre un père et une mère, peut être contestable dans ses effets selon l’auteur. Discussion autour de ces questions qui suscitent souvent plus de passion que de raison.

Dans la rubrique : Article

Un tour d’horizon de la législation sur l’autorité parentale chez nos voisins européens nous permet d’observer que si la terminologie peut parfois différer, si des pays sont bien plus restrictifs que d’autres, si d’autres sont encore loin d’une égalité de traitement pour les couples mariés et ceux qui ne le sont pas… tous se rejoignent sur un point : l’intérêt de l’enfant doit être la priorité des évolutions à venir.

Dans la rubrique : Article

S’il est prévu par la loi que l’autorité parentale soit exercée conjointement par les deux parents, il est des situations familiales où l’un d’eux en a un exercice exclusif ou encore qu’une tierce personne obtienne une délégation partage de l’autorité parentale. Quel est le cadre légal de ces adaptations ?

Dans la rubrique : Article

Depuis 1970, ce sont les deux parents mariés qui exercent conjointement l’autorité parentale sur leur enfant mineur, et c’est la loi du 4 mars 2002, légèrement modifiée par celle du 17 mai 2013, qui en définit les contours. Que dit donc aujourd’hui le code civil sur les droits et devoirs des parents ? sur les modalités de l’exercice de l’autorité parentale en cas de séparation ? sur la délégation de l’autorité parentale ? Rappel de la loi.

Dans la rubrique : Article

Depuis qu’elle a fait son apparition dans le droit français dans les années soixante-dix, l’autorité parentale, ou plutôt la conception que l’on s’en fait, n’a cessé d’évoluer au grés des mutations sociétales, des évolutions des compositions familiales. D’une autorité en son temps exclusivement « paternelle », elle est aujourd’hui bisexuée ou asexuée. À l’heure d’une démocratisation de la famille, ce regard sociologique ouvre quelques pistes de réflexion.

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Famille. Aimée, détestée, recherchée, évitée, actualisée, oubliée, fantasmée… Elle est en crise, paraît-il. En mutation de fond et de forme, sans doute, mais pourquoi en crise ? N’est-ce pas nos représentations qui retardent, nos théories infantiles qui insistent sur ce que la famille est supposée être ? Aux poncifs sur la « mort du père », préférons l’expérience typiquement contemporaine d’après laquelle les pères ne sont plus ce qu’ils n’ont jamais été. Les mères non plus, d’ailleurs. Parentalité énigmatique : services spécialisés, formations, expertises, budgets conséquents lui sont consacrés – cependant, le plus souvent elle reste présupposée, indéfinie, évidente. Or, il est temps de penser la parentalité et non seulement la commenter. Comprendre ce qu’elle ajoute et/ou enlève aux relations parents-enfants, aux rapports de genre, à l’éducation des enfants, à la vie dans la cité, aux enjeux politiques. Quant aux intervenants, ils ont le choix entre soutenir la fonction parentale ou accompagner des parents, prendre en charge ou prendre en compte. Être parent ou faire le parent, telle est l’option. Cet ouvrage met l’ironie au service de la rigueur, la rigueur au service de définitions argumentées, donc discutables. Pour savoir de quoi on parle ; et ce sur quoi il s’agit, précisément, d’intervenir.

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Le coma et l’éveil sont des moments particulièrement complexes tant pour le patient que pour l’entourage soignant ou proche. Cet ouvrage apporte un regard de psychologue clinicien sur les pratiques de soins actuelles dans les réanimations adultes. Il propose un regard novateur sur la prise en charge du sujet en réanimation adulte et représente une réponse à la demande de plus en plus grande des professionnels du soin psychique œuvrant dans des services de soin somatique. Cet ouvrage constitue une synthèse sur la question du coma, de l’éveil et de la place du psychologue en réanimation, tant du côté théorique que pratique.

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Solange Cook-Darzens présente un modèle intégré de thérapie familiale adapté aux troubles du comportement alimentaire de l'enfant et de l'adolescent. Ancré autant dans l'expérience clinique que dans la littérature scientifique, celui-ci relie la théorie, la recherche et la pratique pour construire une prise en charge familiale efficace et évolutive qui donne aux familles un rôle de partenaire de soins, les accompagne dans la durée, et leur permet d'être des agents actifs de la guérison de leur enfant. Ce modèle thérapeutique très complet a l'intérêt de s'adapter à divers contextes de soins, à diverses pathologies alimentaires de l'enfance et de l'adolescence (anorexie mentale et boulimie, mais aussi tous les troubles « atypiques » de cette période de développement), voire même à d'autres troubles somatiques, psychosomatiques et psychiatriques. Alliant rigueur et humanisme, ce livre offre une revue complète de la littérature empirique sur le sujet et une description détaillée de nombreux outils et approches thérapeutiques. Plusieurs thèmes spécifiques y sont également abordés dans un esprit systémique (fratrie, anorexie du garçon, prévention...) avec pour chaque thématique un résumé des recherches et des guides spécifiques de conduite thérapeutique.

Test alt

Dans la rubrique : Lire

La théorie évolutionniste qui ressasse à l'envi la notion de déclin du père pour rendre compte des « nouveaux symptômes » engendrés par le retour du matriarcat dans la modernité est fondée sur un mariage scientifiquement insoutenable entre le corpus de Freud relu par Lacan et quelques énoncés de Durkheim et de Bachofen. Or, si l'on sait depuis une cinquantaine d'années que la théorie du premier est sans fondement historico-démographique, on sait depuis plus longtemps encore que le matriarcat n'a jamais existé dans l'histoire des civilisations. Cette thèse, croyant apercevoir la fin de l'exception paternelle, reconduit à l'occasion ce que Lacan appelait « la misogynie de Freud », relance sans cesse le diagnostic du malaise des sociétés hypermodernes et plus généralement celui d'un déclin du symbolique pour en appeler in fine à une restauration de l'autorité ou à ce qui s'apparente à une sorte de « révolution conservatrice » allant contre la dégénérescence qui viendrait des Lumières. Les neuf essais qui constituent cet ouvrage reprennent le tracé de recherches s'opposant de manière critique à cette option, cliniquement ruineuse et politiquement douteuse, pour constituer une sorte d'introduction à une anthropologie psychanalytique revenant de manière critique à Freud et au Lacan structuraliste.

Pages

S'abonner à RSS - Famille

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter