Psychothérapie

Dans la rubrique : Article

Si le sens de l’angoisse constitue la préoccupation majeure de toute psychothérapie, l’angoisse du sens, cette inquiétude native propre à l’être humain en quête de justification, occupe de plus en plus une place centrale dans la prise en charge de la souffrance psychique. Autrefois délaissée par la psychanalyse et le béhaviorisme, la question par trop philosophique du « sens de la vie » se situe au cœur des approches humanistes et existentielles, qui s’efforcent de la traduire en termes psychologiques. Dans leur sillage, les psychothérapies d’inspiration cognitivo-comportementaliste tentent, elles aussi, de développer une compréhension pragmatique et opératoire du sens de la vie avec, en ligne de mire, le souci du bonheur et de l’épanouissement.

Dans la rubrique : Article

Favoriser, dans un dispositif spécifique, l’émergence et le développement de la créativité, sans autre visée que celle‑ci, se révèle être, à l’hôpital, une vraie proposition thérapeutique. Le corps objet de soin redevient sujet, s’émancipant de la centration sur la maladie. Une parole neuve en émerge, inouïe, qui donne vie. Démonstration.

Dans la rubrique : Article

Dans les pays occidentaux, le pourcentage de jeunes atteints de dépression ne cesse d’augmenter. Parmi les processus thérapeutiques possibles, cet article s’intéresse à ceux qui incluent la famille, tels que le « Partage social des émotions » ou la thérapie familiale narrative. On transforme ainsi ce qui est parfois perçu comme la source du problème en un élément de la solution.

Dans la rubrique : Article

Les avancées des neurosciences au cours des trente dernières années nous permettent de mieux appréhender le développement cérébral précoce. On sait aujourd’hui que cette période est cruciale pour le développement des bases du rapport au monde, à l’autre et à soi‑même. Cet article se penche sur l’une des perspectives psychothérapeutiques permises par ces découvertes : l’intégration du cycle de la vie (ICV).

Dans la rubrique : Article

Du côté des rescapés d’actes terroristes, la violence extrême ébranle littéralement le socle identitaire. En miroir, s’incarnant dans la figure du terroriste, celle du mal absolu, elle éveille, chez la victime, une agressivité désespérée et virulente. Le travail psychique à mener auprès de la victime consiste à déconstruire cette violence extrême afin de demeurer inscrite dans l’humanité.

Dans la rubrique : Article

Écrivain américain internationalement reconnu, Irvin Yalom est aussi professeur de psychiatrie émérite et psychothérapeute.
Il a créé, en mêlant psychiatrie et philosophie, un genre littéraire singulier. Il s’est fait connaître en 1989 en publiant Love’s executioner (Le Bourreau de l’amour), dans lequel il racontait des cas cliniques comme des histoires à part entière.
Alors que son autobiographie, Becoming Myself *, est parue à l’automne dernier aux États-Unis,
nous avons eu le privilège de le rencontrer chez lui, à Palo Alto.

Dans la rubrique : Article

Une relation sexuelle peut être vécue de manière agréable par les deux partenaires ou, à l’opposé, un banal échec sexuel peut s’aggraver et devenir un dysfonctionnement identifiable. C’est par le prisme du « couple state of mind », cette capacité de s’identifier psychiquement tant aux besoins du partenaire qu’à ceux du couple, que l’auteur aborde cette question du dysfonctionnement sexuel physique. Celui-ci serait alors lié à l’absence d’un espace tiers intériorisé pour l’un ou les deux partenaires.

Dans la rubrique : Article

La thérapie institutionnelle a induit une approche nouvelle de la rencontre clinique et du cadre institutionnel. En son sein, « l’ouvert » s’est déployé à la croisée de la psychologie et de la philosophie. Cet article revient sur la pratique de la « greffe d’ouvert » auprès des patients psychotiques, afin de préciser sa pertinence et ses bénéfices du point de vue du psychologue en institution.

Dans la rubrique : Article

Dans le cadre de la prise en charge psychologique de personnes détenues en milieu carcéral, certaines d’entre elles reconnaissent l’acte qu’elles ont commis, mais ne parviennent pas à l’inscrire psychiquement dans leur parcours de vie. Il s’agit alors de comprendre dans quelle mesure la reconnaissance d’un traumatisme premier subi peut intervenir dans la compréhension du passage à l’acte violent et constituer, dans un second temps du processus thérapeutique, un préalable nécessaire à l’élaboration psychique liée à la position d’agresseur. Illustration à travers le cas de Monsieur D.

Dans la rubrique : Article

La recherche sur les psychothérapies est devenue une question d’actualité pour toutes les modalités thérapeutiques. Interrogeant les pratiques sur l’évaluation de leurs résultats, elle stimule aussi la réflexion sur les processus mis en œuvre dans une psychothérapie, les facteurs communs aux différentes approches et leurs singularités. Louis G. Castonguay nous livre ici son regard sur le mouvement intégratif en psychothérapie, dont il est l’un des leaders, et nous invite à une collaboration entre chercheurs et cliniciens afin d’enrichir et améliorer nos savoir-faire thérapeutiques.

Pages

S'abonner à RSS - Psychothérapie

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter