Articles

Pour effectuer une recherche précise veuillez utiliser le moteur de recherche détaillé.


Violence, addictions et émotions : étude d’un dispositif groupal métaphorique

Auteur(s) : Forrat Camille

Comment aider des personnes en souffrance, mais peu capables d’investir les relations individuelles soignant/soigné ? Et si tout n’était qu’une question de symbolisation ? L’auteure de cet article a mis en place un dispositif de soin original, en mettant au cœur d’un groupe de médiation thérapeutique… un jeu de cartes. Ce dispositif a été proposé à des personnes volontaires, concernées par des problématiques addictive et judiciaire.


Couples biculturels : la « fonction écran » de la culture

Dans cet article, les auteures s’intéressent aux couples mixtes, et à leur suivi thérapeutique. À travers deux cas cliniques, elles analysent la construction de ces couples en trois étapes : la rencontre, le choix du pays de vie commune et l’évolution de la relation, comme une construction entre les deux cultures. Si l’objectif de l’article est de donner des clés de compréhension, il permet surtout d’entrevoir comment la culture peut tenir une « fonction écran » dans l’élaboration d’autres difficultés, parfois sans rapport avec ces différences culturelles.


La présence en hypnothérapie à la lumière de François Roustang

Auteur(s) : Breton Stéphane

La présence est au cœur de l’approche humaniste et existentielle de la psychothérapie. Comme de nombreux thérapeutes (Carl Rogers, Milton Erickson) avant lui, François Roustang s’est interrogé sur ce que ce concept revêt dans la conduite d’une hypnothérapie. Dans cet article, l’auteur se rallie à l’expérience de ce dernier, et préconise la présence en tant que l’un des moteurs principaux du changement thérapeutique.


Psychanalyse et crise environnementale

Considérant que l’enjeu dépasse le politique, Luc Magnenat, à travers son dernier ouvrage La Crise environnementale sur le divan, convie les psychanalystes à s’engager sérieusement pour la crise environnementale. L’entretien proposé ici s’attardera sur quelques idées clés chères à l’auteur, comme le vide d’éthique et de juridiction dans lequel s’est développée la crise environnementale, ou encore la notion de mélancolie environnementale. Claude Magnenat s’interroge sur cette sorte d’apathie individuelle et collective qui semble saisir la profession et répond à la question « Mais que peut faire la psychanalyse ? ».


La pair-aidance peut‑elle venir en appui de la notion de rétablissement ?

Marie-Carmen Castillo, dans ses travaux consacrés à la schizophrénie, ne cautionne pas l’idée d’inéluctabilité de cette pathologie, mais voue ses recherches à rendre du crédit à la parole des sujets diagnostiqués schizophrènes, qui pourrait se révéler comme une première avancée dans leur rétablissement. C’est pourquoi son intérêt se porte aussi sur la pair-aidance, ce dispositif qui, à travers le partage d’expérience et l’entraide, dégage des effets positifs dans la vie des personnes souffrant de troubles psychiques.


L’intervision : lieu de créativité du psychologue clinicien

Auteur(s) : Bouvard Gabrielle

La supervision et l’intervision seraient les dispositifs fondamentaux pour développer la pratique professionnelle de tout psychologue clinicien et enrichir sa créativité tout aussi nécessaire. Après avoir exposé les spécificités constituant ces deux outils, l’auteure procède à une mise en parallèle de l’intervision avec la pair‑aidance en exposant leurs caractéristiques communes : sentiment d’appartenance à un groupe de pairs, remède à l’isolement professionnel.


La place du psychologue dans l’accompagnement de la pair-aidance

La pair-aidance peut contribuer au rétablissement de patients, mais aussi être un moyen de lutter contre une certaine stigmatisation dont souffrent les personnes malades, ici des victimes de traumatisme crânien. Deux illustrations cliniques viennent corroborer le fait que l’apport de la pair-aidance est indéniable tout en soulignant l’importance du rôle du psychologue dans les mesures de prudence et de discernement à adopter.


Le psychologue auprès de bénévoles et de pairs-aidants : une clinique distanciée

Dans le cadre d’un plan national de prévention du suicide en milieu carcéral a été mis en place un dispositif d’aide par des détenus devenus codétenus de soutien (CDS) qui, après avoir été recrutés et formés, offrent leur soutien par l’écoute, à laquelle s’ajoutent le repérage et le signalement des personnes présentant un risque suicidaire. Une mission à laquelle coopèrent des bénévoles accompagnants, et aussi un psychologue dont le rôle reconnu indispensable ne peut se départir d’une clinique dite « distanciée » selon l’auteure. Explications.


Pair-aidance et psychiatrie, du côté des familles : une expérience, un témoignage

Alors que les relations entre psychiatrie et familles ont souvent eu du mal à s’accorder, la pair-aidance peut s’avérer être le pont reliant les différents antagonismes. À partir d’un rappel d’un exemple de pair-aidance datant du XIXe siècle et du témoignage d’une mère sur sa première expérience de pair-aidance au sein d’une association, au bénéfice de son fils malade, l’article rend compte de ce que peut induire le rôle de pair‑aidant, mais aussi de la place qu’occupe le psychologue en termes de ressources.


L’apport des médiateurs santé-pairs dans les pratiques orientées vers le rétablissement

Pour les personnes souffrant de troubles d’ordre psychique, les médiateurs santé-pairs représentent une aide considérable dans le processus de rétablissement. Leur savoir expérientiel crée des possibilités de médiation avec les professionnels de santé en proposant un accompagnement différent, basé sur une relation symétrique. Illustration à travers le cas clinique d’Anatole.


Pages

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter