Articles

Pour effectuer une recherche précise veuillez utiliser le moteur de recherche détaillé.


En parler, c’est les protéger

Bien que les textes juridiques ne fournissent pas de définition de la maltraitance à enfant en tant que telle, le code pénal stipule néanmoins que le secret professionnel ne doit en aucun cas contrevenir au signalement d’une suspicion de mauvais traitements. Le psychologue compte parmi les acteurs de la protection de l’enfance et, à ce titre, peut être amené à recueillir la parole de l’enfant. L’auteure nous propose ici une mise au point des différentes procédures en place.


Prise en charge des adolescents auteurs de violence sexuelle

Comment peut s’élaborer une prise en charge d’adolescents auteurs de violence sexuelle ? Offrir un espace où leur temporalité sera respectée, où ils seront pris en compte dans leur globalité pour faciliter une mise en mots de l’acte, souvent difficile à exprimer. Les auteures soulignent, à travers le cas de Nicolas, pourquoi il est essentiel d’intégrer un travail sur le contexte familial, mais aussi comment ces situations de violence sexuelle peuvent impacter les attitudes des professionnels.


À la croisée d’un accompagnement familial en libéral, l’institution et la justice

Alors que la justice peut ordonner une obligation de soin pour une famille dite à « transactions incestueuses », dans quel cadre la prise en charge de la victime et de son auteur peut-elle se concevoir ? L’exemple d’une situation d’abus sexuel d’un père vis-à-vis de sa fille montre comment une approche systémique, se fondant sur l’échange et la construction commune, a permis de prendre en compte les contextes familial et juridico‑social.


Clinique du placement auprès des adolescents délinquants

À travers l’histoire de Luc, adolescent au parcours délinquant, les auteures illustrent comment une mesure de placement pénal vient faire écho à la problématique du lien chez le jeune garçon. Ou comment la confrontation au réel de son placement, dans la relation avec les professionnels et les pairs de l’institution, permet d’ouvrir la voie à un travail de subjectivation, par le biais d’un accompagnement psychologique et éducatif.


Concilier protection de l’enfant et implication des parents. L’utilisation du génogramme en MECS

Comment restaurer les liens familiaux, qui plus est avec les parents, à la suite d’une mesure de protection et au placement de leur enfant ? Dans quelle mesure l’institution qui accueille l’enfant peut-elle représenter un lieu de conciliation, d’implication des familles ? L’utilisation du génogramme au sein d’une Mecs, par une mise en mots de l’histoire familiale, participe, selon les auteurs, à apaiser les tensions au sein de la triade institution/famille/enfant. Démonstration.


Le dialogue entre une juge et une psychologue

Auteur(s) : Daure Ivy, Yadini Souad

Dans un contexte de violence intrafamiliale, une mesure de protection auprès du jeune et de sa famille peut nécessiter l’implication de professionnels de formations différentes. Bien que chacun d’eux converge vers le seul et même intérêt commun, celui de l’enfant, une communication directe doit pouvoir s’instaurer entre les différents intervenants. À la lumière d’un cas clinique, une juge et une psychologue nous font part des atouts et des avantages de leur expérience de collaboration.


La cyberpsychologie : de nouveaux enjeux pour les pratiques des psychologues

Si la cyberpsychologie s’est imposée depuis une vingtaine d’années comme une véritable discipline dans les pays nord-américains, elle s’intègre plus récemment en France. Benoît Schneider et Lise Haddouk, responsables du colloque « Cyberpsychologie. Enjeux pour les savoirs et les pratiques » organisé les 27 et 28 mars prochains, partagent ici quelques réflexions de départ sur la diversité de ses champs d’application et de recherche, et plus particulièrement celles inhérentes aux pratiques de la télépsychologie, tant dans ses dimensions éthiques, déontologiques que professionnelles.


Comment vivre quand la ville s’effondre : un an après le drame de la rue d’Aubagne, quelle prise en charge psychologique pour les délogés de Marseille ?

Le 5 novembre 2018, deux immeubles du centre‑ville de Marseille s’effondraient, faisant 8 victimes et avec pour conséquence des centaines de personnes délogées. À la suite de ce drame, un collectif de psychologues et de psychanalystes, lié au Collectif du 5 novembre*, qui s’est fixé pour objectif d’accompagner les personnes évacuées de leurs logements ou les habitants traumatisés, s’est mis en place face à l’immobilisme des pouvoirs publics.


L’écologie du Père Noël

Auteur(s) : Lemoine Claude

Cette année, le Père Noël s’ha­billera en vert. Son traîneau ira sur roulettes faute de glace, et sa hotte sera remplie de bonnes résolutions. Il mettra la psychologie à l’honneur, car c’est une activité zéro carbone, non polluante et peu chère pour les finances publiques.


« Nul homme n’est une île »

L’ouvrage La Psychothérapie à l’épreuve de l’éthique vient de sortir en France. Son auteur William Doherty, thérapeute, enseignant et citoyen engagé, se livre ici au jeu des questions-réponses, en toute modestie et avec beaucoup de clarté. Ainsi, il explique quels sont, selon lui, les incontournables principes éthiques que tout thérapeute se devrait de mettre en œuvre dans sa pratique et pourquoi il ne devrait pas se défier des éventuels conflits éthiques du patient. Fidèle à l’approche systémique, il met en garde contre la montée de l’individualisme.


Pages

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter