Addiction

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Avec, entre autres, les contributions de F. Chobeaux, P. Courty, G. Van Aertryck, P. Courty, P. Pelège, G. Lambrette, S. Tisseron, G. Légo…

Dans la rubrique : Article

Le principal facteur de l’alcoolo-dépendance semble être une blessure narcissique se rapportant à des lacunes dans le processus identificatoire. À partir de récits de vie, cet article fait apparaître les limites du corps et du psychisme comme principales causes du désordre pathologique et des troubles de la personnalité. L’alcool proposant un effet d’apaisement des souffrances, l’énergie psychique se tourne alors vers la dépendance pour maîtriser les angoisses de mort et ainsi tenter l’expérience de vie.

Dans la rubrique : Article

Le libéralisme, la modernisation, la consommation caractérisant nos sociétés contemporaines ont propulsé le règne de l’objet, proposant une offre permanente à chacun, ouvrant l’accès à une « jouissance objectale ». Mais, en cela, elles poussent aussi les sujets vers des comportements addictifs où de nouveaux dispositifs psychiques se mettent en œuvre. Récusant le « Nom-du-Père », repoussant la castration comme manque symbolique visant l’objet imaginaire – le phallus –, ce type de mécanisme est à étudier avec attention.

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Beaucoup s'alarment aujourd'hui à juste titre des addictions qui touchent les jeunes : alcoolisation parfois rapide, heures passées devant les écrans d'ordinateur, drogues... Parmi ces dernières, le cannabis est parfois considéré comme moins dangereux, voire qualifié de " drogue douce ". Or il n'en est rien, souligne Serge Lebigot, qui anime une association de parents engagée de longue date dans la lutte contre ce fléau. À travers un propos très accessible qui vulgarise nombre d'études, l'auteur informe les parents sur les nombreux risques encourus par les jeunes, notamment au plan sanitaire. Mais comment se comporter face à un adolescent qui consomme du cannabis ? Quelle attitude adopter pour ne pas le braquer ? Comment poursuivre le dialogue ? Nourri d'une véritable expérience, cet ouvrage donne les éléments nécessaires à cet accompagnement.

Dans la rubrique : Article

Chez les populations errantes ou gravement précaires, il existe une modalité de relation particulière à l’objet actuel – « relation d’amarrage » – qui révèle les empiètements (par forçage ou insuffisance) de l’objet précoce ou encore de la dépendance. À l’appui des histoires de Boris et Amina, la question de l’errance est également mise en lien avec les problématiques liées au traumatisme ou aux conduites addictives.

Dans la rubrique : Article

Si les consultations s’adressent bien souvent aux adolescents consommateurs de cannabis, il n’en demeure pas moins que leurs parents ont eux aussi besoin d’un lieu où leur souffrance et leur désarroi puissent être entendus. Une meilleure compréhension des éléments qui les a projetés, eux et leurs enfants, dans cette réalité, leur permettra de rétablir les lois de la parole. L’exemple d’une consultation ambulatoire à Aix-en-Provence.

Dans la rubrique : Article

Les raisons qui poussent à la consommation quotidienne du cannabis font l’objet de débats généralement tranchés. Soit ils prennent la forme d’une banalisation de ces conduites ou, à l’inverse, ils seraient annonciateurs d’une entrée dans de graves comportements addictifs. La réalité n’est pas aussi simple et nécessite une analyse plus nuancée.

Dans la rubrique : Article

La consommation de cannabis par les adolescents suscite des réactions plus ou moins violentes chez leurs parents. Si « la maladie de la confiance » s’installe, elle conduit à une impasse relationnelle. Les entretiens familiaux offrent un espace pour restaurer le dialogue.

Dans la rubrique : Article

Le travail d’Olivier Thomas est paradigmatique de ce que les recherches en psychopathologie clinique et psychanalyse peuvent exiger. C’est pourquoi le travail qu’il présente ici, issu de sa thèse sous la direction de Roland Gori, a été honoré par le premier prix de thèse du Siueerpp. Il sera publié courant novembre 2006 aux éditions Érès. Fin praticien il tente, ici comme dans sa pratique quotidienne ou universitaire, de transmettre toute la richesse d’une pratique, confrontée à la souffrance indicible des toxicomanes, mais qui enracinée profondément dans la clinique psychanalytique ouvre à une parole de reconstruction possible.

Serge Lesourd, Président du jury du Prix de thèse du SIUEERPP
(Séminaire inter-universitaire européen d’enseignement et de recherche en psychopathologie et psychanalyse)


Dans la rubrique : Article

Longtemps avant la psychanalyse, les hommes avaient coutume d’explorer la psyché, qui demeurait une terra incognita dont l’artiste était, par élection, l’explorateur attitré. L’usage de la drogue, pour certains d’entre eux (tels Gauthier, Nerval, Baudelaire, Jarry et bien d’autres encore), fut un moyen, plus ou moins ludique, d’en découvrir quelques ressorts cachés. Leur ambition était moins de comprendre le fonctionnement de la psyché que de révéler de nouvelles potentialités créatrices.
L’avènement de la psychanalyse va déqualifier, voire ramener au rang de puérilité, la prétention du poète à découvrir quelques secrets de la psyché en expérimentant les drogues. Dans ce second article, nous découvrirons l’usage du haschich que firent quelques auteurs du XXe siècle, en l’occurrence A. Breton, W. Benjamin et H. Michaux.

Isam Idris Psychologue, Responsable de rubrique pour Le Journal des psychologues


Pages

S'abonner à RSS - Addiction

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter