Institution

Dans la rubrique : Article

Dans cet entretien, Jean-Luc Viaux revient sur son parcours et son engagement pour les enfants victimes de violence. Le psychologue dénonce une évolution trop lente du système de protection des mineurs en France, un réel souci de formation des professionnels et un cruel manque de moyens. Mais il existe également des solutions inspirantes, comme la Fondation les Nids qu’il préside, et qui accomplit un travail remarquable dans l’accompagnement des enfants en grande souffrance.

Dans la rubrique : Article

Le recours aux outils numériques devient incontournable dans la société actuelle. Le milieu de la santé en ressent particulièrement les mutations qu’ils induisent, touchant directement le système de santé, les dispositifs de soins, mais aussi les relations entre les différentes catégories professionnelles, entre le malade et le médecin. Des constats qu’analysent Danièle Brun et Jean-Claude Sardas et qui seront développés lors du Colloque « La santé : quoi de neuf ? »

Dans la rubrique : Article

Dans un aller-retour entre pratique et tentative de théorisation, puisant notamment chez Michel Foucault et ses « espaces autres », cet article témoigne d’une pratique institutionnelle auprès de jeunes adultes en difficulté d’insertion sociale. Envisager l’analyste comme un « passeur » vers le désir de créer, vers le signifiant, et proposer une réinvention permanente du dispositif et de l’espace analytique s’inscrivent au cœur de cette réflexion.

Dans la rubrique : Article

Dans un établissement d’accueil du jeune enfant (EAJE), le rôle du psychologue est multiple : observations des enfants, soutien à la parentalité, intervention auprès des professionnels de l’institution. Mais à quel cadre théorique peut-il ainsi se référer et comment veille-t-il aux constantes imbrications, parfois fragiles, entre équipe, familles et dynamique institutionnelle ? L’auteur partage ici ses observations à la lumière de quelques exemples cliniques.

Dans la rubrique : Article

La question de la maltraitance de l’enfant révélée sur le corps entraîne dans les situations extrêmes un processus de séparation qui, de fait, vient protéger l’enfant. Comment, néanmoins, comprendre la souffrance psychique qui demeure ? Comment intégrer la composante de l’organisation familiale groupale dans la compréhension des phénomènes de violence ? Il convient de réfléchir à la façon de la mobiliser afin de créer des conditions favorables à un changement, étayées par les institutions chargées de la protection de l’enfance.

Dans la rubrique : Article

Les LAPE, lieux d’accueil parents-enfant, sont voués à laisser leur place aux LAEP, lieux d’accueil enfant-parents. Ces LAEP, encore couramment appelés « LAPE », sont‑ils si assimilables les uns aux autres ? Est‑ce si insignifiant que cela ? L’auteur, à partir de son expérience professionnelle, étudie ici les conséquences de ce changement de dénomination.

Dans la rubrique : Article

La question du cadre se fond dans celle de la relation entre le soignant et le soigné, dans l’exercice clinique. Le cadre peut être protecteur, mais aussi défensif et empêcher le lien. Sa flexibilité dépendra de la solidité de la relation et des possibilités qu’il offrira pour entrer en contact avec l’autre. Dans cet article, l’auteur s’interroge sur deux visions opposées du cadre dans la profession. La première, comme instrument de contrôle du patient. Contraignant et rigide, le cadre est nécessaire à la poursuite du traitement. La seconde, qui est mise en avant par l’auteur, envisage le cadre comme un moyen thérapeutique et non une contrainte. Un cadre flexible, qui appelle à une éthique et qui doit permettre une relation et une réciprocité entre soignant et soigné : le rapport libre d’homme à homme.

Dans la rubrique : Article

Si la politique actuelle dans le secteur de la petite enfance vise l’uniformisation des lieux de garde et le rendement, comment les professionnel(le)s du secteur peuvent‑ils(elles) s’adapter aux répercussions de ces logiques gestionnaires ? Comment l’humain et le relationnel peuvent-ils continuer de trouver leur place ? et la qualité d’accueil, l’éveil et le soin du tout-petit rester au cœur des pratiques ? C’est fort de son expérience que Frédéric Groux dresse le constat des changements qui ont affecté ces institutions et impacté le travail de leurs professionnel(le)s.

Dans la rubrique : Article

Dans une société où les individus se définissent en grande partie par leur travail, il n’est pas aisé d’évoquer sereinement la retraite, synonyme uniquement, pour beaucoup, de perte et de vieillissement. Le groupe hospitalier Saint-Louis – Lariboisière – Fernand‑Widal propose à ses agents des sessions biannuelles de « préparation à la retraite », qui sont introduites par des ateliers s’inspirant du « photolangage », animés par trois psychologues, auteures de cet article. Elles analysent ici le déroulement de ces ateliers et la réflexion qu’ils ont provoquée chez les participants quant à leurs représentations de la retraite.

Dans la rubrique : Article

Les personnes âgées qui entrent en institution sont confrontées à de nombreuses pertes, tant physiques que psychiques. Les professionnels qui travaillent auprès d’elles remarquent souvent des troubles du comportement qui sont difficilement interprétables. Ayant été formée à la thérapie systémique et familiale, l’auteure de cet article a observé ces personnes âgées du point de vue de la constellation familiale et par le biais du conflit de loyauté, qui entraînerait une modification de leur comportement. Prendre en compte cette dimension peut donc permettre de mieux comprendre ces enjeux psychiques et d’observer différemment la personne âgée.

Pages

S'abonner à RSS - Institution

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter