Mémoire

Dans la rubrique : Article

Les avancées des neurosciences au cours des trente dernières années nous permettent de mieux appréhender le développement cérébral précoce. On sait aujourd’hui que cette période est cruciale pour le développement des bases du rapport au monde, à l’autre et à soi‑même. Cet article se penche sur l’une des perspectives psychothérapeutiques permises par ces découvertes : l’intégration du cycle de la vie (ICV).

Dans la rubrique : Article

Psychologue et psychanalyste, Céline Masson s’intéresse depuis longtemps à la mémoire, aux images et à la création. Elle a fait paraître l’an dernier Les Images vestiges de temps. La mémoire et l’oubli. Elle y assimile la psychanalyse au travail des archéologues, l’objectif étant, dans les deux cas, de construire ou reconstruire du sens à partir des traces du passé. Nous l’avons interrogée sur cette correspondance, sur sa conception du rêve comme « lieu de fouille », ainsi que sur les liens entre le temps, les images et la mémoire.

Test alt

Dans la rubrique : Lire

La mémoire est un capital précieux qui évolue tout au long de la vie. Elle nécessite une éducation et un soin particulier lors des premières années et jusqu’à la fin de l’adolescence, quand les apprentissages sont nombreux. Mais c’est un processus fragile : au cours de sa maturation, la mémoire peut être confrontée à des difficultés – pathologiques ou non, durables ou transitoires – qui ont des conséquences sur les processus d’apprentissage et des répercussions sur l’ensemble de la scolarité. Nourri des recherches les plus récentes et illustré d’exemples concrets, ce livre propose des données nouvelles et une réflexion d’ensemble sur le développement de la mémoire chez l’enfant, afin de donner à ce dernier toutes les chances de réussir à l’école.

Dans la rubrique : Article

Certaines personnes se retrouvent en EHPAD sans y avoir été préparées. La rencontre thérapeutique avec Madame Papillon témoigne du cheminement à opérer lorsque l’entrée en maison médicalisée est précipitée par des chutes répétées à domicile, et qu’un déficit cognitif évolutif non encore diagnostiqué finit par être posé. Proposer un accompagnement psychologique s’avère alors pertinent, notamment après l’annonce du diagnostic de trouble démentiel.

Test alt

Dans la rubrique : Dossier

Les maisons de retraite, et plus particulièrement les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) sont devenus des lieux mieux armés sur le plan médical, dépoussiérant un peu ces institutions qui avaient et ont encore parfois une réputation douteuse. La bientraitance fait partie de ces protocoles qui peuvent améliorer le quotidien des résidents, l’aspect technologique, en ce qui concerne les psychologues, étant souvent assuré par les procédures neuropsychologiques aux fins de dépistage et d’objectivation de la détérioration mentale.

Dans la rubrique : Article

La recherche en neuropsychologie, portant sur les troubles cognitifs liés notamment à la maladie d’Alzheimer, abonde. Les protocoles de renforcement qui en découlent ne permettent pas toujours de prendre en compte les besoins spécifiques de chaque patient. Le dispositif proposé ici, à partir du récit de contes de fées, propose tout au contraire de s’appuyer sur les affects, les représentations et les capacités de rêverie de chacun pour soutenir le maintien de leurs fonctions cognitives.

Dans la rubrique : Article

Si les troubles cognitifs peuvent altérer la relation au patient, Hélène Oppenheim-Gluckman nous invite à réfléchir sur le type de cadre et de pratique psychothérapique à mettre en place avec ces patients cérébro-lésés, et plus particulièrement sur la place de la cognition dans notre économie psychique.

Dans la rubrique : Article

Si le travail de deuil est toujours un cheminement douloureux à accomplir, comment peut-il s’opérer quand les ressources psychiques sont altérées par le grand âge ? Quelles répercussions cognitives peuvent en découler, et notamment quand c’est un membre de la filiation qui disparaît ? Quelles attentes sous-tendent l’alliance thérapeutique ? L’histoire de Madame F nous ouvre quelques pistes pour penser cet accompagnement et la place que peut y occuper le psychologue.

Dans la rubrique : Article

Des études statistiques confirment que les femmes sont plus nombreuses que les hommes à vivre la maladie ­d’Alzheimer, qu’il s’agisse de leur propre mal ou de ­celui d’un proche à soutenir. Et, quand c’est bien la femme qui est affectée dans son esprit et dans son corps, quelles traces de sa féminité subsistent alors dans son discours et dans ses actes ? Comment la malade se vit-elle femme malgré tout ? La présentation de deux cas cliniques invite à cette réflexion singulière.

Dans la rubrique : Article

Quels peuvent être le rôle et la mission du psychologue auprès des sujets âgés accueillis en long séjour de gériatrie et des équipes soignantes qui les entourent ? Comment penser le cadre d’intervention, et selon quels critères ? Comment soutenir les résidents dans cette ultime étape de vie ? Souplesse et créativité seront les prémices de toute élaboration de modalités d’accompagnement.

Pages

S'abonner à RSS - Mémoire

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter