Psychiatrie

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Avec les contributions de : J.-C. Coste, C. Dauriac-Mattiuzo, B. Ranchin, B. Goux, M. Becherif, B. Ponet, M. Bongrain, M. Ruel, J.-P. Riche, J.-P. Nizet, P. Lungeri, M. Estory, A.-N. Henri, P. Labbé, F. Cabanel, C. Gilbert, P. Paignac, P. Gérard, A.-M. Fichot, M. Dutech, V. Lutgen, N. Marty, M. de Saint-Sernin et J.-M. Antoine.

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Je suis fier de ma fonction, trônant sur mon kilim, témoin insoupçonné de la rencontre qui s'opère, de l'alchimie qui se joue et se déjoue, à chaque instant, entre mon psychiatre et tous ses patients qui viennent déverser leur flot de paroles. Je suis le témoin des histoires qui se succèdent, d'heure en heure, dramatiques, banales, uniques. Témoin des colères qui s'expriment enfin, des pleurs qui se font jour, des émotions qui submergent, des angoisses qui se réveillent, des silences qui refusent de dire leur sens. Témoin des joies de la révélation, des plaisirs de l'association, des découragements face à l'énormité de la tâche, des abandons liés à la lenteur du travail. Témoin de l'aventure qui se déroule là, dans ce va-et-vient du passé au présent, du conscient à l'inconscient. J'observe l'un, j'observe l'autre. J'écoute l'avalanche des mots de l'un et l'offre parcimonieuse de l'autre. Pour rien au monde je ne laisserais ma place, je ne mettrais un terme à cette expérience, je ne quitterais ce voyage. Ce récit romanesque a pour narrateur le fauteuil d'un psychiatre, livrant des indiscrétions que chacun a, un jour, voulu connaître : être la petite souris du cabinet d'un psychiatre pour observer ce qui se passe... avec les autres! Il reprend cette grande figure de la littérature qu'est la narration de l'intimité par un objet, celle des Bijoux indiscrets ou des Mémoires d'un sofa.

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Peut-on encore parler de schizophrénie alors qu'historiquement et cliniquement rien ne justifie cette notion ? Ce livre engagé avance une thèse : celle de l'histoire du « scandale scientifique » qu'est la schizophrénie. L'auteur retrace une histoire nourrie par les préjugés et les points aveugles qui traversent deux siècles de recherches en Europe et aux USA. Deux siècles pour tenter de définir de façon peu rigoureuse et peu critiquée cette catégorie aussi vaste qu'informe. Deux siècles où la psychiatrie biologique ne voile pas complètement son échec. On y rencontre une pluralité de lectures d'Hamlet, sans oublier Freud, ou encore la question de la possession démoniaque. L'auteur illustre la pauvreté du DSM où le diagnostic standard chiffré évite le danger de la réflexion. Largement documenté, cet ouvrage propose une théorie rigoureuse des psychoses basée sur la clinique. Un livre destiné aux cliniciens, aux historiens et à ceux qui sont concernés par la souffrance psychique.

Dans la rubrique : Article

Dans un rapport, encore inédit, qu’il a intitulé Les Praticiens de la mort lente, Serge G. Raymond décrypte l’épuisement des professionnels qui soignent la psyché face à la toute-puissance de la logique biomédicale, à laquelle le monde de la justice accorde davantage de crédit. De quoi questionner le cadre d’exercice, et donc le statut, dans lequel les psychologues évoluent.

Dans la rubrique : Article

Certains syndromes sont difficiles à détecter comme les pathomimies ou troubles factices. Ils soulèvent du fait même de leur définition des problématiques de diagnostic, mais aussi de prise en charge. D'apparence multiple, ce type de pathologie impose un travail pluridisciplinaire étroit. En atteste l'étude menée à l'hôpital Razi, en Tunisie.

Dans la rubrique : Article

Ce samedi 22 novembre 2014, l’amphithéâtre de l’espace conférences des Diaconesses, débordant d’affluence, fut le lieu d’un copieux défilé de prises de parole de psychiatres français qui avaient également invité Allen Frances (États-Unis) et Pat Bracken (Royaume-Uni) à exprimer les raisons qu’il y a à s’insurger contre la pensée unique DSM.

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Le terme "consentement", concernant les soins psychiatriques, repose sur trois notions : la législation, l'éthique et la philosophie. Le respect de la personne, de sa dignité et de son autonomie sont au cœur des soins et de la relation thérapeutique, et la très grande majorité des soins psychiatriques sont librement consentis. Cependant, la nature même de certains troubles psychiques peut altérer la capacité à consentir, et dans ce cas, le cadre légal de la contrainte permet d'assurer des soins "sans consentement". Quels sont le cheminement historique, le cadre juridique et l'évolution des soins contraints, de la loi de 1838 à celle de 1990 jusqu'à la réforme de 2011, complétée en 2013 ? Quelles sont les modalités de soins en fonction de la vulnérabilité des personnes ? Quel est le panorama des soins sous contrainte chez nos voisins européens ? Psychiatres, juristes et sociologues répondront à ces questions, en se fondant sur leur expérience et leur réflexion cliniques.

Dans la rubrique : Article

Depuis quelques années, les évolutions dans les domaines de la psychiatrie et du médico-social ont permis à des psychologues de se retrouver en situation de responsabilité dans certains de ces services. Qui sont ces psychologues coordinateurs et quelle politique de soin peuvent-ils mener au sein de cette « clinique de réseau » ?

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Avec H. Lheuillet, M. Perrot, P. Arel, M.-C. Cadeau, P. Belot-Fourcade, S. Cadolle, J. Fereday, M. Méghaizerou, M.-P. Chartronet A. Renaut…

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Avec F. Weber, D. Leguay, B. Eyraud, C. Borelle, V. Boucherat-Hue…

Pages

S'abonner à RSS - Psychiatrie

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter