Corps

Dans la rubrique : Article

En parallèle de l’hommage à Max Pagès que nous publions ce mois-ci, l’auteure de cet article, qui a travaillé plusieurs années avec le psychosociologue, examine les liens entre le corps et la vie psychique à la lumière de différents courants de la psychosomatique, et en particulier de la théorie de Max Pagès, qui fait de l’émotion le « relais » entre psyché et soma.

Dans la rubrique : Article

Sous l’impulsion de Frederick S. Perls, Paul Goodman et Ralph Hefferline, c’est en 1951 que les contours de la gestalt-thérapie commencent à se dessiner, présentant un tournant dans la théorie et la pratique de la psychothérapie. Ouvrant à un paradigme novateur – le contact –, elle implique un changement de méthode thérapeutique, basée alors sur la description du perçu et du ressenti de et dans l’expérience, ainsi qu’une transformation du rapport du thérapeute à son patient. Les auteurs proposent ici un survol des fondamentaux théoriques qui la caractérisent.

Dans la rubrique : Article

Les patients douloureux chroniques questionnent la pratique. Comment les psychologues cliniciens les écoutent-ils ? Qu’écoutent-ils ? Que font-ils de la dimension de la douleur ? En se fondant sur deux études de cas, les auteures montrent comment l’expression de la douleur physique peut révéler des souffrances psychiques passées. Et comment, à l’inverse, l’écoute du corps, peut bloquer la pensée du patient. Un pari et un parcours surprenants.

Dans la rubrique : Article

L’explication de toutes les pathologies humaines par une seule cause est souvent réductrice. Après le « tout hormonal », le « tout génétique », le « tout neuronal central », il semble que l’on soit aujourd’hui confronté à un « tout intestinal » : n’importe quel problème psychique d’un être humain aurait sa source dans les dysfonctionnements de son appareil digestif. Un nouveau monisme causal qui doit être questionné, notamment par les psychologues.

Dans la rubrique : Article

Quel est le chemin parcouru au profit de l’émancipation des femmes et de la dialectique des rapports homme-femme depuis les années 1970 ? À travers un retour sur les luttes pour l’égalité, l’identité et le dépassement des contradictions entre les deux, sur celles pour une recomposition du rapport entre le corps et l’esprit pour ne citer que celles-ci, l’on perçoit combien les combats à mener ont été nombreux. Seraient‑ce là des avancées qui peuvent nous mettre sur la voie d’une « démocratie de l’intime » ?

Dans la rubrique : Article

La « sortie hors du corps » serait-elle une nouvelle énigme, au même titre que les conversions ont pu l’être il y a plusieurs décennies ? Quoi de plus mystérieux en effet que ce phénomène, et de plus insaisissable aussi ?
Pourtant, depuis quelques années, les spécialistes des neurosciences et les cliniciens se penchent sur le phénomène.

Dans la rubrique : Article

L’adoption est le fruit d’un processus complexe et conflictuel. Erica Francese explore avec acuité les représentations sociales et les fantasmes qui l’accompagnent, et parfois le polluent, le statut trouble ou ambigu de l’adoptant – oscillant entre la bienfaisance et la rapacité – et la démarche sublimatoire de comblement du vide associé à la question des origines par « un travail d’acculturation ».

Dans la rubrique : Article

La maternité durant l’exil soulève bon nombre de problématiques pour la mère comme pour l’enfant. Grâce à une naissance en terre étrangère, le foyer bénéficie d’un autre parcours possible. Confrontée à une inversion des statuts filiaux, la cellule familiale est interrogée sur son organisation. Se produit une inversion des places qui engendre de nouvelles formes de vivre l’ailleurs, face à un lignage paternel absent, voire forclos. La paternité semble alors éclipsée en arrière-plan d’une parentalité à construire au sein d’une société où la maternité, elle-même, est devenue centrale.

Dans la rubrique : Article

À Bilbao, l’équipe du professeur Guimón applique depuis plusieurs années un programme de suivi thérapeutique dans des unités de jour. Cette approche, qui se veut « intégrative » et dont l’éventail thérapeutique inclut des thérapies dynamiques groupales et corporelles, permet de réfléchir au cadre théorique comme aux pratiques qui s’en inspirent ; les évaluations conduites semblent probantes.

Dans la rubrique : Article

Avec l’associativité psychique comme fondement du travail clinique, les langages moteur et sensoriel, notamment dans le suivi thérapeutique des enfants atteints de psychose et d’autisme, prennent sens et sont pleinement utilisés. Repères théoriques, illustration pratique via la médiation-conte, séquence clinique, voici une analyse qui permet de prendre conscience des aspects transférentiels projetés, « diffractés », sur le cadre matériel et sur le médiateur.

Pages

S'abonner à RSS - Corps

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter