Psychanalyse

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Avec M. Blesson, G. Visentini, V. Micheli-Rechtman, P. Brient, A. Bourguignon, B. Golse, Y. Dimitriadis, B. Levy, D. Brun, C. Clément, S. Dupont, Y. Diener, R. Ferreri, D. Duclos, G. Pommier, E. Porg, D. Levy.

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Selon quelles modalités s’effectue le nouage entre corps, parole et inconscient, dans la cure analytique, mais aussi dans le champ social ? Par quels tours et détours dans le trajet du parlêtre se produit la transmission du savoir inconscient vers le réel du corps ? Comment penser le potentiel politique de la parole et ses effets au un par un et dans le lien social ? Pour répondre à ces questions, l’auteur visite l’envers du décor, à savoir les lieux de panne de la parole qui ouvrent à différentes formes de ravages, meurtres et autres destructions à l’échelle du psychisme singulier et du collectif. L’expérience de la psychanalyse en Algérie puis en France dans les différentes institutions et en cabinet conduit Karima Lazali à s’interroger sur les conditions politiques de l’exercice de la psychanalyse. La fermeture actuelle des institutions soignantes et/ou éducatives au discours analytique et le peu de place existant dans le champ social pour la psychanalyse en Algérie ne peuvent que frapper la psychanalyse de clandestinité. Et pourtant, c’est dans cette ombre que la parole trace les sillons de l’altérité invitant analystes et analysants à arpenter les différents chemins de l’hétérogène et de l’histoire, de l’altérité, de la souffrance, de la douleur et de la nécessaire créativité

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Possédées du malin au Moyen Age, les sorcières hystériques sont vouées au bûcher. Enfermées au XVIIe siècle, maltraitées, elles rejoignent la Cour des Miracles de l'Hospice de la Vieillesse-Femmes à la Salpêtrière, lieu de réclusion des femmes dérangeantes, indigentes, folles incurables, âgées ou gâteuses .... Jusqu'à ce que le Dr Jean-Martin Charcot (1825-1893) mène le combat qui transforme l'ancien hospice en hôpital : l'Ecole de la Salpêtrière de Paris est née, qui devient lieu de recherche, d'enseignement et de soins, de renommée internationale. Tels des prestidigitateurs, les médecins hypnotiseurs de la Salpêtrière, font surgir et disparaître contractures, paralysies, spasmes, convulsions, cécité... Attiré par la notoriété de Charcot, le jeune Freud, arrive à Paris fin 1885 comme neuro-pathologiste. Il en repart quelques mois plus tard pour fonder la Psychanalyse. Au travers du corps de l'hystérique en convulsions, incarné par Blanche, Augustine ou Geneviève, vedettes des Leçons du Mardi, Freud découvre une mise en scène de fantasmes et de désirs inconscients. C'est à cette traversée historique et conceptuelle que nous vous convions dans l'amphithéâtre qui porte aujourd'hui le nom de Charcot.

Dans la rubrique : Article

Une récente étude sur la schizophrénie publiée par l’anthropologue Tanya Marie M. Luhrmann a montré qu’en comparant des sujets psychotiques issus de trois continents différents (Amérique du Nord, Inde, Ghana), des différences culturelles significatives apparaissent dans la façon de vivre des hallucinations auditives. Pour le sujet américain, les voix sont agressives, il est question de cris, de dispute, de guerre. Pour les sujets indiens ou africains, cette impression d’une intrusion dans un univers clivé entre mondes interne et externe laisserait place à une forme de reconnaissance face à des voix qui donnent des conseils, dans un monde rempli d’individus reliés entre eux.

Dans la rubrique : Article

Il est arrivé quelque chose…

Dans la rubrique : Article

Des années durant, Dominique Szepielac se rend rue de l’Université à Paris chez Béla Grunberger, en réponse à l’invitation de celui qui deviendra son maître à penser, celui qui l’aidera à pousser ses réflexions plus avant, notamment sur le concept de narcissisme au cœur de son œuvre. De ces échanges, il livre ici la mémoire, les heures passées à s’étonner mutuellement quand la parole se nourrit de la pensée et devient féconde, et rend compte avec force de conviction de ses avancées théoriques.

Dans la rubrique : Article

Il est des rencontres qui permettent parfois de faire émerger des émotions enfouies, une parole perdue… une « Autre scène » ! Et pour une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer, ces instants sont précieux. Peut-on imaginer que les oublis ou, à l’inverse, les souvenirs qui accaparent la pensée ont un sens dans l’histoire de la personne ? Et, si oui, que disent-ils de son vécu actuel ? de son identité ? de la souffrance qui est sienne dans cette régression imposée ?

Test alt

Dans la rubrique : Lire

L'histoire serait-elle un éternel recommencement ? Les pratiques libérales de gouvernement en organisant la société sur les valeurs bourgeoises de compétition et d'individualisme ne conduisent-elles pas à terme au désordre social et à l'apathie politique ? Sans céder au "démon de l'analogie" en Histoire, l'ouvrage montre les liens étroits qui, depuis la fin du XIXe siècle jusqu'à nos jours, unissent les crises politiques des libéralismes aux discrédits des institutions parlementaires, à l'émergence des populismes, et aux violences destructrices des guerres et des terrorismes. A chaque fois le monde de la sécurité, établi sur les promesses sociales et politiques de la raison, de la responsabilité morale, de l'autonomie de la volonté individuelle, de l'émancipation par le développement des techniques et des sciences, à chaque fois ce monde s'effondre. A chaque fois, la raison et la liberté se révèlent comme des illusions hypocrites permettant la soumission sociale des peuples. A chaque fois l'espace authentique du politique se réduit comme peau de chagrin au profit de dispositifs aliénants, mais efficaces, contraignant les individus à s'adapter aux automatismes des machines et des procédures. A chaque fois l'accroissement des richesses collectives s'accompagne du profit de quelques-uns aux dépens de tous.

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Origine, infantile, régression, réminiscence, répétitions, après-coup... la question du temps est partout présente en psychanalyse. La croissance de l'être humain, comme le processus analytique, nécessitent la mémoire et son négatif l'oubli. Dans le travail analytique, nous nous trouvons dans un temps présent très particulier qui mobilise une multitude de traces mnésiques d'époques différentes de notre vie. Ces temporalités se ressentent, s'expriment dans une mémoire actuelle, vivante, liée au processus de transfert et d'identification. Les auteurs réunis dans cet ouvrage ouvrent plusieurs axes de réflexion concernant aussi bien la normalité que la pathologie : compulsion de répétition, rythmicité et périodicité inhérente à l'humain, fantasmes d'éternité, temporalité traumatique... Le processus analytique nous permet de différencier les fonctions maternelles et paternelles dans l'organisation de la temporalité, dans un cadre temporel sécurisant, dans la dynamique de la dernière séance et de l'autoanalyse qui prend la relève... Un ouvrage foisonnant et novateur sur une dimension incontournable de notre vie psychique.

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Il n’y a pas un clivage mais des clivages : clivage du moi chez S. Freud, clivage narcissique chez S. Ferenczi, clivage des objets chez M. Klein, clivage du sujet chez J. Lacan… La liste est interminable, et P.-C. Racamier a fait monter d’un cran la complexité en affirmant que les clivages sont contagieux et ne se limitent pas à la vie intrapsychique, mais s’expriment aussi dans le lien. Il sera également question de clivages groupaux, voire sociaux. Les contributeurs de ce livre ont tous été amenés, par leur clinique, à approfondir le concept de clivage, mais à partir de champs parfois très éloignés les uns des autres : J.-C. Maes, sémioticien, et G. Bayle, psychodramatiste, explorent sa métapsychologie • D. Arnoux, kleinien, et I. Gernet, psychosomaticienne, approfondissent son rôle dans la construction du psychisme • J. Roisin, lacanien, et E. Darchis, thérapeute familiale psychanalytique, abordent la question du traumatisme • B. Brusset, freudien, effectue une première synthèse et s’intéresse aux pathologies s’organisant sur un clivage • R. Kaës, groupaliste, reprend le thème autour de l’articulation de l’intrapsychique, du lien et du groupe • V. de Coorebyter, philosophe, l’étend aux partis politiques et J.-C. Maes aux sectes. Le livre se conclut sur la portée paradoxalement thérapeutique de certains clivages.

Pages

S'abonner à RSS - Psychanalyse

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter