Articles

Pour effectuer une recherche précise veuillez utiliser le moteur de recherche détaillé.


Autour du bien-être professionnel des psychologues

Si le thème du bien-être au travail est légion dans la littérature, une fois n’est pas coutume… c’est de celui du psychologue dont il est question ! Et c’est l’occasion ici pour Rose-Marie Charest de pointer les facteurs qui peuvent l’entraver ou le favoriser, mais surtout, forte de son expérience ordinale en tant que présidente de l’Ordre des psychologues du Québec, de partager avec nous les actions concrètes qui ont été mises en œuvre pour promouvoir le mieux vivre professionnel des psychologues dans son pays.


Enjeux psychiques d’une parentalité adoptive  : du désir d’enfant à l’enfant sujet

Auteur(s) : Raybaud Fabienne

Le travail lié au processus de l’adoption est éminemment complexe. Il concerne avant tout la problématique de l’abandon/adoption, l’institution symbolique du sujet par la filiation et la reconnaissance par et pour l’enfant de l’expérience primitive de cet abandon. En définitive, quel roman familial les candidats à l’adoption pourront-ils bâtir afin que l’enfant puisse se construire dans sa nouvelle cellule familiale ?


Troubles des apprentissages scolaires et phobie

Chez des enfants rencontrant des difficultés scolaires précoces, l’hypothèse d’une organisation phobique qui entraînerait une inhibition des mécanismes de la lecture est à envisager. Les cas présentés illustrent combien cette « maladie de l’imaginaire » peut affecter de manière spécifique le rapport à la lettre.


La transgenralité, une variable dans la construction de l’identité

En octobre 2012, un colloque international s’est tenu à Cuba sur le thème « Trans‑identités, genre, culture ». Avec l’objectif d’œuvrer pour la « dépathologisation » de cet état d’être, ce fut l’occasion pour Marie-Laure Peretti d’y déployer son travail de réflexion sur ce qui apparaît comme une construction identitaire particulièrement complexe, mais qui rejoint pourtant ce qui a déjà été théorisé concernant toute construction d’une identité sexuelle comme le fruit du nécessaire processus de subjectivation.


Quand l’inceste révèle le vampirisme

Crime psychique, acte de déshumanisation, l’inceste engendre une souffrance irreprésentable, indicible. Comme le vampire qui se nourrit du sang de ses victimes, l’auteur d’inceste est un prédateur à la jouissance illimitée. Il ne connaît ni la loi ni l’autre. Sa toute-puissance traduit une impossibilité à symboliser, à mettre en mots un secret transgénérationnel qui anime son besoin essentiel d’emprise sur son entourage, preuve de son existence.


Études sur les violences hommes-femmes

Une enquête menée sur les violences faites aux femmes en 2000 a révélé l’ampleur véritable du problème, et ce, dans tous les milieux sociaux. Depuis cette libération de la parole, un certain nombre d’enquêtes nationales et internationales ont vu le jour, consacrées, quant à elles, à toutes les violences conjugales et à leurs répercussions sur l’ensemble de la famille. Leurs résultats offrent des pistes de réflexion sur les mécanismes qui les sous-tendent, les déclenchent et les caractérisent, et réaffirment l’importance, au-delà de leurs dénonciations, des prises en charge individuelles et familiales des victimes comme de leurs auteurs.


De la responsabilité du clinicien : Instaurer l’alliance thérapeutique

Établir la confiance, poser un cadre stable, accueillir la réalité de la demande, sont les bases de l’établissement d’une relation thérapeutique. Mais pour mettre en place et maintenir une bonne alliance thérapeutique, le professionnel aura à garantir qu’au sein de cette relation asymétrique, le patient puisse investir sa psychothérapie de manière autonome et en responsabilité. Les écueils sont nombreux, et le danger de la tentation du pouvoir est une des dérives éthiques possibles.


Groupes de parole pour  les  familles d’enfants en  situation de  handicap

Auteur(s) : Bardou Émeline

La naissance d’un enfant en situation de handicap est une épreuve qui aura des conséquences sur l’ensemble de la famille, l’enfant lui-même, les parents bien sûr, mais aussi l’ensemble de la fratrie. Pour accueillir la culpabilité, les interrogations, sentiments d’injustice, la peur de ce bouleversement familial, peu de dispositifs sont destinés aux proches en sus de l’accompagnement de l’enfant. Une équipe d’un service ambulatoire spécialisé auprès d’enfants âgés de la naissance à six ans a, dans cette optique, expérimenté des groupes de parole, certains à destination de la fratrie, d’autres des parents.


Réflexion sur l’évaluation neuropsychologique d’enfants  et  adolescents cérébro-lésés

Auteur(s) : Roche Jeanne

Dans le cadre d’une évaluation neuropsychologique, l’étude des fonctions exécutives est importante, car leur mise en œuvre correspond à la mobilisation de fonctions cognitives qui permettent l’adaptation aux situations nouvelles et les apprentissages. Et cette étude est d’autant plus intéressante à effectuer lorsque l’enfant ou l’adolescent est cérébro‑lésé pour essayer d’évaluer finement les conséquences du traumatisme. À condition toutefois de disposer d’outils adaptés, et d’être prioritairement à l’écoute de l’enfant et de ses affects.


L’effritement des garants et des métacadres de la vie psychique : le « malêtre » dans la culture de notre temps

Ce à quoi nous avons affaire dans les formes actuelles de la souffrance psychique et dans ses expressions psychopathologiques touche à la possibilité, pour l’humain, d’être un être humain. Articulant sa pensée autour de la notion de faillite des garants de la vie psychique et de la question du mal, René Kaës nous ouvre les voies d’une réflexion sur ce « mal à être » propre à notre culture contemporaine.


Pages

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter